A lire… relire… écouter… ou voir, notre sélection de juin

COVID- 19 : Chine – Afrique
Le Monde mercredi 14 avril 2020 :
« En multipliant les dons d’équipements médicaux la Chine accroît son ancrage
stratégique en Afrique, Sur le continent la santé publique est désormais associée à la Nouvelle Route de la Soie… » Frédérique Bobin.
Le Monde samedi 6 juin 2020 :
«Si les occidentaux s’inquiètent de leur dépendance à l ‘égard ce la Chine , l’inverse est également vrai ; pour Xi Yiping c ‘est la sécurité nationale qui est en jeu… » Frédéric Lemaître.


PANDEMIE :
Revue L ‘Histoire juin 2020
« Virus de Chine et péril jaune , la pandémie du covid-19 réactive les craintes
anciennes sur les maladies venues de Chine… mais l’histoire de ces peurs est aussi une histoire chinoise… » Clément Fabre (Historien)

DES LECTURES POUR L’ ETE

« Shanghaï la juive » Michèle Kahn ( Ed .Le Passage 513p )
Shanghaï 1938… Plus de 20 000 juifs européens traqués par les nazis débarquent dans le seul port et ville au monde où l ‘on peut entrer sans visa… Aventures amour dans un contexte historique bien rappelé … »

« Un millier d’années de bonnes prières » Yiyun Li .( Ed.10/18 257p)
Des portraits étonnants de personnages , ordinaires , cocasses, boulversants entre Chicago et Pékin… Une écriture douce et féroce pour disséquer la Chine contemporaine. »


« Servir le peuple »en bande dessinée Yan Lianke ( 202 p Ed,
Sarbacane ), Le célèbre roman éponyme fait l ‘objet d’une très belle publication en bande dessinée mais c’est toujours l ‘histoire de Petit Wu jeune conscrit au service d’un colonel . Jeune paysan naïf exemplaire , comment doit il répondre à cette injonction « Petit Wu tu dois servir le peuple… » quand elle vient de la femme séduisante du colonel ?

POESIE :
Au mont Parfumé , fuyant la chaleur
un bonnet de gaze , des sandales en paille , une veste en fibre de bambou tissé
le soir je redescends du mont Parfumé, foulant l ‘émeraude de la montagne
tout le long du chemin de dix-huit li, le vent frais
allongé dans le palanquin en rentrant je m’endors . Po Chu Yi ( 772-846)

Proposé par Edmond Pelé

Bel été à tous et toutes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *