A lire ou relire… notre sélection de janvier

Sélection non exhaustive quand la CHINE fait l’actualité

 Chine et  climat : «  Le 27 janvier prochain Asialyst a programmé  une visioconférence intitulée  « Climat : la Chine peut-elle sortir de ses contradictions ? Avec plusieurs intervenants  H Testard, JF Huchet, Liu Hongqiao, Nathalie Bastianelli… Il s’agira de mieux comprendre les contradictions chinoises sur le climat » Inscriptions obligatoires sur le site  asialyst.com.

Géants chinois de l’internet. « Après avoir hésités pendant  plusieurs années sur la conduite à adopter vis-à-vis de ses champions de la « tech » craignant qu’un contrôle accru nuise à leur innovation  et donc à leur croissance  (les autorités chinoises) ont promis fin décembre de renforcer leurs efforts en matière d’anti-monopole afin de freiner «  l’expansion désordonnée des capitaux »

Editorial : Le vent de la Chine  17/01/2021  -leventdelachine.com –

Monnaie : « La Chine  teste sa monnaie virtuelle pour un lancement prévu en février 2022. La banque centrale de l’empire du Milieu s’entraine depuis quelques mois avec une application maison pour développer l’usage du yuan en mode virtuel »

F. Lemaître, Le Monde 15/01/2021

Investissements : «  La Chine et l’Union Européenne ont signé un accord sur leurs investissements réciproques -20/12/2020-. Que penser de cet accord et de sa portée véritable ? »

Y. Perez, Le Figaro – lefigaro.fr

Confinement ? Philippe Klein médecin français  à l’hôpital de Wuhan : «  Il ne s’agit pas d’une reprise épidémique. Le pays est très mobilisé pour pouvoir continuer à vivre comme il le fait…

Tout est organisé de façon millimétrée entre le bureau sanitaire de chaque ville et les comités de quartier »

Interview par Cilia Cuordifede, Marianne 12/01/2021

Echelle céleste : L’artiste chinois Cai Guoqiang reconnu pour ses impressionnants spectacles pyrotechniques crée le projet le plus ambitieux au fil d’un documentaire époustouflant programmé sur Netflix.

Poésie :

La neige fondue, douce, limpide, gonfle l’eau du puits

J’installe moi-même le réchaud pour préparer le thé

Pas la moindre trace d’une affaire ne m’occupe le cœur

Je n’aurai pas habité en vain dans ce monde

Durant cent années.

Lu Yu (1125-1210)

(Poète, il fit une carrière officielle quelque peu perturbée par son franc parler politique et son extravagance -Wikipédia ). Traduit en français : «  Le vieil homme qui n’en fait qu‘à sa guise »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.