À lire ou à relire… à voir et écouter… Juin 2021

Citations de commentaires (presse, radio, TV, sites dédiés, universitaires…) quand la CHINE est à l’actualité. Sélection non exhaustive et personnelle de l’auteur.

UN ,DEUX, TROIS…

« Inquiet de voir ses maternités se vider et ses maisons de retraite se remplir, Pékin a pris la décision historique le 31 mai d’autoriser les couples chinois à avoir trois enfants, au lieu de deux comme c’était le cas depuis 2016.

Paradoxalement, la nouvelle n’a pas suscité l’enthousiasme populaire attendu. Consulté plus de 4 milliards de fois sur Weibo (#三孩生育政策来了), le sujet a fait l’objet d’une avalanche de commentaires, parfois moqueurs, souvent critiques.

Les raisons qui alimentent les réticences des parents sont multiples : le coût des écoles, la compétition scolaire qui les poussent à inscrire leurs enfants à une myriade de cours particuliers (une industrie que Pékin veut dompter), les prix prohibitifs des logements, ou encore le frein à la carrière des mères » 

(Le Vent De La Chine 4 juin n°21)

« ROBINSON À PÉKIN… »

Sortie de la Bd : « Robinson à Pékin . Journal d’un reporter à Pékin.

« Sous les crayons d’Aude Massot, le journaliste Eric Meyer raconte ses premières années en Chine. En atterrissant le 15 septembre 1987 Eric Meyer n’aurait jamais imaginé rester sur place plus que quelques mois… Pourtant, plus de trente belles années séparent ce jeune homme curieux et débordant d’entrain de l’homme qui nous raconte aujourd’hui son histoire. Celle d’un coup de foudre pour une culture aux antipodes des codes occidentaux, d’une vie semée d’embûches mais d’autant d’émerveillements.

Car décider de vivre en Chine, d’y travailler et d’y fonder une famille, c’est choisir de plonger dans l’inconnu, chercher à comprendre l’autre sans le juger, respecter sans pour autant adhérer. »

Aux éditions URBAN COMICS – 192 pages Prix : 25 € – ( Le Vent de la Chine 4/06/21 n°21).

CONFÉRENCES :

  • ANNIVERSAIRE

« Depuis des mois, Pékin prépare un rendez-vous symbolique avec son histoire : les 100 ans du Parti communiste chinois. Le 1er juillet prochain le pays se mettra à l’unisson de ces célébrations rituelles, voire religieuses, avec leur défilé militaire, leurs expositions et les messages de propagande dans les médias.

Ce « siècle » du Parti est aussi un évènement capital pour le président Xi Jinping, qui prépare son maintien au pouvoir pour un troisième mandat inédit en 2022 et veut célébrer plus que jamais le « rêve chinois ».

Conférence organisée par l’INALCO le lundi 28 juin à 18h30. Auditorium de l’Institut national des langues et civilisations orientales (Inalco), 65 rue des Grands Moulins, 75013 Paris. Ou en visio conférence ( Zoom ) s’inscrire à : contact@asialyst.com (https://asialyst.com/fr/ 4/06/21)

  • CITOYEN

«  Peut-on être citoyen en Chine sous Xi Jinping ? » Conférence de Chloé Froissart professeure d’histoire et de science politique du département de chinois à l’INALCO.

COSMOPOLIS, Place Graslin – 18rue Scribe, le 14 juin Nantes 18h30.    
(pour s’inscrire : 02 52 10 82 00 ou cosmopolis-nantes@nantesmetropole.fr ).

CINEMA WANG BING 

Le grand cinéaste chinois fait l’objet d’une exposition et d’une rétrospective à Paris.  
« … ses films ne cherchent pas à penser à notre place… Ils nous parlent de la Chine bien sûr mais plus encore du monde… » (Le Monde du 1/06/21)

Exposition « L’œil qui marche »               
(Le BAL, 6 Impasse de la Défense 75018 Paris. Du 26/05 au 17/11/2021).

Rétrospective : La Cinémathèque Française 51 rue de Bercy 75012 Paris             
(du 9/06 au 21/06/2021).

DOUCE POÉSIE DU JARDIN POUR L’ÉTÉ…

L’éminent sinologue Jacques Pimpaneau dans son livre « Un jardin de Chine » (Ed. Picquier) cite le lettré horticulteur Chen Haozi auteur en 1688 du « Miroir des fleurs » (traduit avec illustrations, Ed. Actes Sud).

Conseils du lettré pour l’été :

« …On se lève tôt. Quelle joie d’aller voir les perles sur les feuilles de la châtaigne d’eau et du lotus ! Quel bien-être on ressent à respirer à plein poumons cet air imprégné de rosée…

De neuf heures à onze heures, suivant l’état de son esprit, on peut se plonger dans quelque grave bouquin ou, sur le bord de l’étang, se recréer à dérouler des rouleaux de dessins… Midi est venu, on se met à l’aise, à l’ombre   avec des amis   on devise de bon cœur des monts et des mers…

Quand le soir est là, un léger chapeau de feuilles de bambou sur la tête, un éventail de roseau à la main…c’est l’heure de penser aux plantes. »

Bon été à tous et toutes, EP le 10/06/2021

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.