A lire ou relire et écouter… notre sélection de février

Quand la  Chine est à l’actualité  – Sélection non exhaustive de Février 2021

Année du buffle de métal :

«  LE RAT RENTRE DANS SON TROU LE BUFFLE MEUGLE »  (Le vent de la Chine 05/02/2021)

« Le buffle du zodiaque chinois illustre la prospérité acquise par le labeur et la volonté. Ce natif puissant et sûr de lui ne croit pas aux miracles. On peut toujours compter sur lui » (Tammy Bailis,  Astrologie chinoise.)

WUHAN : « Ce n’était qu’une question de temps. Un an jour pour jour après le confinement de la ville de Wuhan (Hubei) le 23 janvier 2020, son maire Zhou Xianwang (周先旺) prend la porte. Même si son départ n’est pas encore officiel et que la nomination de son successeur devra être approuvée par le parlement local… » ( Le vent de la Chine  5/02/2021 https://www.leventdelachine.com/ ).

CHINE – HONGRIE : « Comment la Hongrie devient la tête de pont de la Chine en Europe ?

Outre la construction d’un terminal ferroviaire à Fényeslike déjà commencé, l’université de Fudan prévoit d’ouvrir un campus universitaire géant à Budapest  (5000 à 6000 étudiants) » (JB Chastand,   Le Monde  23/01/2021.)

CHINE ET CLIMAT : Mercredi 27 janvier à 18h30, Asialyst et l’Institut national des langues et civilisation orientales (Inalco) ont coorganisé un débat en visioconférence sur les enjeux et les ressorts de la question climatique en Chine. Retrouvez  en vidéo l’intégralité de cet événement /asialyst.com/fr/2021/01/29/podcast-climat-chine-sortir-contradictions/

Tianjin Cosmopolis. Une histoire de la mondialisation impériale en 1900

L’historien  Pierre Singaravélou  présente l’histoire singulière de la ville de Tianjin  au détour des XIX °/ XX° . Après la révolte des boxers les puissances présentes  (Grande Bretagne, France, Allemagne, Etats Unis, Russie, Japon, Autriche–Hongrie) organisent un « gouvernement international ». Dans le même temps, le vice-roi Li Hongzhang (représentant de l’Empereur) «transforme Tianjin en un laboratoire d’incubation et une vitrine de la modernité urbaine chinoise : on y installe pour la première fois en Chine le téléphone, le télégraphe, un hôtel international, une gare ferroviaire, un système postal public, une industrie d’armement moderne, une Académie militaire et une Université. L’histoire de Tianjin démontre qu’une partie des élites chinoises a su répondre aux défis de l’internationalisation à la fin du XIX ° siècle, contrairement au cliché d’un État chinois, incapable de répondre aux menaces internes et extérieures, et subissant une longue agonie. » (Egalement : Podcast émission – Concordance des temps Jean-Noël Jeanneney, France culture 06/02/2021 ).

BD : « Des assassins… »  Une adaptation en BD par le Taïwanais Chen Uen d’un classique de l’histoire chinoise écrit un siècle avant notre ère par Sima Qian… il s’agit d’une chronique retraçant la vie de cinq « assassins » considérés comme des héros… Le dessin est d’une qualité exceptionnelle. Attention choc culturel garanti.  (Editions Patayo, 7 avenue  Yves Marec, 44100 Nantes – click@patayo.fr ).

POESIE :

Dédié au voyageur sur le fleuve

Sur le fleuve le froid reflet des saules, sur la terre la pluie récente

Le cri pressant des oies sauvages des frontières dans le ciel de givre

Je songe à celui qui passe la nuit seul, près du sable sur la berge

Tout autour l’eau et les roseaux en fleurs, plein la barque

Le clair de lune.

                                                               Po Chu-yi (772-846)

L’ermite du mont Parfumé, mandarin en renom, poète et disciple laïc du bouddhisme zen, est resté célèbre pour avoir fait aménager le Lac de l’Ouest quand il était gouverneur de Hangzhou. A soixante ans il se retire dans sa maison de Lo-yang, la capitale de l’est, où il mène, jusqu’à sa mort à soixante-quinze ans, la vie d’un “moyen ermite” selon ses termes, un pied dans le monde, un pied en dehors.

Traduit : « Un homme sans affaire » Edition  bilingue -Moudarren-

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.