À lire ou à relire… à voir et écouter… Juin 2022

Citations de commentaires (presse, radio, TV, sites dédiés, universitaires…) quand la CHINE est à l’actualité. Sélection non exhaustive et personnelle de l’auteur.

Shanghai, « libérée, délivrée » ; 5 juin 2022.

« Feux d’artifice et flûtes de Champagne ! Le 1er juin à minuit, des scènes de liesse spontanées ont bourgeonné dans les rues de Shanghai pour marquer la fin du confinement. Le lendemain, le Bund retrouvait son habituelle fréquentation tandis que des files d’attente se formaient à nouveau devant les boutiques de luxe. Après être restés enfermés chez eux pendant plus de huit semaines, le soulagement de plus de 20 millions d’habitants était palpable ».

(https://www.leventdelachine.com/vdlc/numero-22-2022/)

PHOTO leventdelachine.com/vdlc/numero-22-2022/

Bruit de bottes

« Ce samedi 11 juin, le ministre chinois de la Défense Wei Fenghe a brandit la menace d’une guerre totale à Taïwan si « l’île rebelle » déclare son indépendance. Son homologue américain Lloyd Austin, de son côté, a dénoncé l’activité chinoise à proximité de l’ancienne Formose « provocatrice et déstabilisante ». Le ton est nettement monté entre les deux hommes qui se sont rencontrés en marge du forum de sécurité Shangri-La Dialogue, organisé à Singapour. Cette rencontre, très attendue, a constitué le point d’orgue de ce forum annuel qui s’achève ce dimanche 12 juin. » Pierre Antoine Donnet 12 juin 2022
(https://asialyst.com/fr/2022/06/11/chine-brandit-menace-guerre-totale-taiwan/)

Ecologie, urbanisme

« La question de l’écologie est au cœur des débats. La survie de notre planète étant suspendue aux décisions politiques et aux changements d’orientation tant sur le plan individuel que collectif. En 2014 en Chine, le président Xi Jinping annonçait à l’Assemblée nationale populaire un plan d’action sur les questions environnementales, devenu dès lors une cause nationale.

Parallèlement à une course à l’urbanisation qui a fait des ravages ces dernières décennies en Chine, les problématiques liées à l’environnement, aux nouvelles façons de penser l’architecture et l’aménagement des territoires, sont devenues des questions majeures pour le développement et l’intégration de pratiques écoresponsables.

Contrairement aux idées reçues, de nombreux architectes et urbanistes chinois ont œuvré avec force pour établir des pratiques moins coûteuses pour l’environnement ces dernières années.

L’ouvrage que proposent Françoise Ged et Héloïse Le Carrer – architectes de métier et chercheurs – dont les travaux et les réalisations sont principalement liés à la Chine depuis de nombreuses années, permet précisément d’avoir accès à des projets récemment réalisés dans le pays en milieu urbain ou rural. »           
www.librairielephenix.fr/livres/architectures-chine-aujourd-hui-demarches-ecoresponsables

Lectures pour l’été

Si la Chine était un village de Liang Hong … «  D’une  lecture facile l’autrice mène l’enquête dans son village natal… Elle a retrouvé sa famille, ses amis mais aussi des notables dans ce village qui a beaucoup changé… Elle rapporte les transformations apportées par la modernité : des jeunes qui partent travailler à la ville, les enfants élevés par leurs grands-parents… Les maisons neuves côtoient un environnement dénaturé… Un livre sur la Chine profonde, loin du clinquant des villes modernes. » (traduction Patricia Batto )

«  Le serpent blanc » de Yan Geling  (141 p. Editions Asiathèque)  «  Une adaptation dans le monde d‘aujourd’hui de la légende de deux serpents prenant forme humaine ; le serpent blanc séduit un jeune lettré… Une belle histoire d’amour s’amorce et se prolonge jusqu’ à l’arrivée d’un moine qui découvre la nature véritable du serpent blanc… La légende a été maintes fois adaptée transformée… L’auteur transpose la légende dans le monde contemporain « le serpent blanc est une femme moderne victime de la vindicte des défenseurs de l’ordre moral ». (Brigitte Duzan traductrice)

« Le balcon » de Ren Xiaowen (110 p, Editions l’Asiathèque ) « Dans le vieux Shanghaï livré aux bulldozers, les expropriations font rage. Pour  Zhang Yingxiong, le décès brutal de son père est dû à l’attitude du fonctionnaire en charge des indemnités. Hanté par le ressentiment, il épie à distance l’homme et sa fille sur leur balcon ». (Présentation et traduction de Birgitte Duzan)

Bel été à tous et toutes et bonnes lectures.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.